Comment créer des cloisons intérieures et les peindre ?

La création d’une cloison intérieure permet souvent de redéfinir la fonction des espaces dans la maison ou tout simplement de créer une pièce supplémentaire quand c’est nécessaire. C’est un projet de rénovation qui est facile à faire soi-même, mais comme on souhaite toujours que la cloison s’intègre parfaitement aux restes, il est impératif de connaître quelques astuces pas chères, mais très pratiques.

Le choix crucial des matériaux

Le matériau parfait pour fermer un espace dépend de l’usage qui en sera fait. Il est vrai qu’une cloison maçonnée est plutôt recommandée pour une pièce nuit qui a besoin d’une bonne isolation acoustique, thermique et olfactive. Le plus souvent, les spécialistes de la rénovation utilisent les carreaux de plâtre, mais on peut citer aussi les briques alvéolaires et le parpaing. Cependant, il existe des solutions plus pratiques et moins contraignantes à la pose comme les panneaux en mousse de polystyrène qui conviennent également aux pièces humides. Et la grande tendance actuelle, c’est bien sûr, la pose de cloisons vitrées ou claustra. Quant à l’ossature, elle sera toujours en bois ou en métal.

Les accessoires et la peinture des cloisons

Les cloisons intérieures quelle que soit leur manufacture peuvent être fixes ou mobiles, avec vantaux sur rails horizontaux qui peuvent être dessinés sur mesure. Les vantaux peuvent être dotés de cadre apparent ou non. En raison de la configuration et du volume de certaines pièces nouvellement créées, il est possible d’opter pour une porte en galandage, c’est-à-dire une porte coulissante qui disparaît dans le mur. Enfin, sachez que toutes les teintes et nuances de couleurs sont disponibles pour les plaques. Il vous suffit de passer commande. Et si vous choisissez une construction maçonnée, procédez exactement de la même façon que pour une peinture intérieure normale.