Comment choisir ses matériaux pour la réalisation d’une douche à l’italienne ?

La douche italienne a le vent en poupe depuis quelques années notamment parce qu’elle est aujourd’hui à la portée de tous. Il ne faut plus débourser des sommes colossales pour pouvoir disposer de cette douche de plain-pied qui procure un sentiment d’espace.

La construction du receveur

Quand on parle de douche à l’italienne, on imagine immédiatement une douche sans receveur ou avec un receveur extra-plat. Elle est donc généralement maçonnée de telle sorte que même en version « douche ouverte », elle soit fonctionnelle.

Pour le receveur de douche, il est possible soit de réaliser une chape en béton soi-même, soit opter pour un receveur prêt à carreler. Pour une douche italienne maçonnée, la principale difficulté est qu’il faut être assez adroit pour réaliser une légère pente d’écoulement de 2 cm vers la bonde d’évacuation. Le receveur prêt à carreler est quant à lui, collé en un seul bloc.

Les solutions pour l’étanchéité

Pour éviter l’infiltration d’eau dans les angles des murs et dans les joints, il est également conseillé d’utiliser des bandes d’étanchéité collées ou marouflées entre deux chapes ou entre deux couches de résine.

On peut également utiliser des planchers auto-adhésifs avec membranes pour empêcher l’eau de s’infiltrer. Ce sont généralement des feuilles de bitume élastomère ou des plaques en mortier de bitume et de calcaire armé de fibres de verre. Elles se collent directement sur un primaire et peuvent se superposer pour former deux couches.

Le choix du type de revêtement

Pour le revêtement d’un receveur en béton, le choix d’une résine époxy hydrofuge est une excellente option. Ce modèle ultra-minimaliste est également ultra-tendance. Il offre surtout une utilisation confortable et une facilité d’accès aux personnes âgées ou à mobilité réduite. On peut aussi coller des carreaux spéciaux salle de bain à la place de la résine.

Pour le revêtement des murs attenants à la douche italienne, la pose d’un carrelage mural est la solution la plus simple et la plus rapide.

Si vous devez créer une séparation entre la douche et une autre partie de la salle de bain, optez pour une cloison en carreaux de plâtre ou en béton cellulaire. Dans ce cas, il faut donc acheter également des carreaux hydrofuges adaptés aux pièces humides. Il en est de même pour les colles à carrelage et les joints. Il est conseillé d’utiliser une colle en pâte pour sa qualité et ses hautes performances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *