Enduits décoratifs : Comment réaliser une peinture à effets ?

Quand on change de peinture pour relooker une pièce, on pense souvent à la couleur ou encore à la finition, mais rarement aux effets décoratifs. Pourtant, il existe de nombreuses techniques parfaitement réalisables avec les moyens du bord et à la portée de tous les bricoleurs.

Les avantages

Dans ce tutoriel, vous allez découvrir comment réaliser une peinture à effet en utilisant un produit surprenant : l’enduit décoratif. Il donne vie à une pièce tant il peut prendre de multiples apparences en fonction des envies.

Avant de commencer les travaux de peinture, il convient donc de bien choisir le produit. Les marques proposent aujourd’hui une large gamme de peintures à effet : l’effet béton, l’aspect cuir, l’aspect bois, l’aspect sablé irisé ….

Le réel avantage à utiliser ce type d’enduit décoratif est qu’il est entièrement personnalisable. Chacun a la possibilité d’y apporter sa touche artistique personnelle. Avec une peinture à effet, on apporte davantage de volumes et de reflets à une pièce pour créer une ambiance cosy, chic et élégant.

Quel que soit l’effet choisi, l’application de ces peintures suit le principe et les techniques d’une peinture normale classique. Il faut d’abord commencer par nettoyer et poncer la surface afin de l’unifier. Le ponçage doit juste permettre d’obtenir des grains réguliers pour aider à l’adhérence de la peinture. Il n’est pas nécessaire de décaper le mur. D’ailleurs, il existe maintenant, des peintures réalisables en une seule couche et souvent, sans sous-couche (voir notice). En outre, on peut aussi réaliser des enduits décoratifs différents en fonction de la technique utilisée. On peut distinguer les enduits décoratifs manuels ou les enduits décoratifs à projeter.

Après avoir protégé le sol et les bords avec une bande de masquage, il faut commencer par peindre les bords avec un pinceau. Avec l’enduit décoratif, exit les rouleaux. Des outils adaptés à chaque aspect sont disponibles dans le commerce. Il est possible d’utiliser une brosse à lisser, une spatule, une taloche ou encore une éponge pour appliquer la peinture. Avec une technique d’estompage, il n’est pas nécessaire d’appliquer une deuxième couche sauf si l’ancienne peinture est d’une couleur trop criarde. Si vous souhaitez obtenir un effet « vieilli » ou « oxydé », il faut obligatoirement une sous-couche appropriée et une couche de finition.

Les effets naturels ou sablés sont adaptés aux pièces humides et se réalisent en une seule couche à l’aide d’un pinceau brosse. Pour obtenir cet effet, il faut soit, mélanger le marbre et le ciment, soit ajouter du sable dans la chaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *