Comment peindre une façade ancienne de maison ?

Repeindre une façade n’est pas à la portée de tous car il s’agit du genre de travaux un peu acrobatique, voire pénible. Alors lorsqu’il s’agit d’une façade ancienne, des précautions supplémentaires doivent être prises.

La vérification de l’état du mur

Avant de préparer la surface et de peindre, il faut d’abord juger de l’état du mur extérieur. La présence de fissures n’est pas anodine et peut être le signal d’une façade fatiguée par le temps, les fuites d’eau et les intempéries. Il est donc important de s’occuper avant tout de bien reboucher les trous et de solutionner les murs fissurés en faisant appel à des professionnels. Ce type de dégâts est parfois bien trop sérieux pour être pris en charge par un bricoleur du dimanche. Pour les petites fissures sans conséquences sur l’ossature de la maison, il suffit de reboucher avec un mastic de rebouchage après le nettoyage.

Pour se faire une idée de la quantité de peinture à utiliser, il est important de mesurer la surface à peindre. À l’aide d’un mètre-ruban, prenez les mesures de votre façade extérieure (périmètre * hauteur). Il faut ensuite diviser ce nombre par la couverture en pieds carrés indiqués sur le pot de peinture. Certains sites de bricolage proposent également des calculettes peintures en ligne.

Les astuces et conseils pour nettoyer et peindre votre façade

Comme pour toute rénovation dans les règles de l’art, il faut commencer par se débarrasser de toutes traces de salissures en lavant le mur. Le grattage à l’aide d’une brosse métallique permet de bien enlever les anciennes peintures non adhérentes. Le ponçage permet d’enlever les aspérités et les petits grains qui risquent de gâter le rendu final. Il faut déposer des bandes de masquage sur les coins et les bords ainsi qu’une bâche plastique sur le sol.

La peinture d’une façade a de cela compliqué, qu’il nécessite souvent un travail en hauteur et que de nombreux coins peuvent être oubliés. Il est donc essentiel de procéder par étape en commençant d’abord par peindre les cache-moineaux à l’aide d’un pistolet. Ensuite, un travail de rechampissage des bords et des pourtours des fenêtres et portes doit être effectué.

La première couche de peinture peut être faite au pinceau (du haut vers le bas du mur), au rouleau (en zig-zags croisés) ou au pistolet (à 30 cm du mur de gauche à droite ou de droite à gauche). La technique combinée du pistolet et du pinceau est également recommandée, mais elle nécessite l’intervention de deux personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *