Les règles d’installation d’un faux plafond

Pour améliorer l’isolation acoustique ou thermique d’une pièce, pour camoufler des câbles ou dissimuler un plafond endommagé, pour un rendu visuel esthétique ou encore pour installer des spots d’éclairage, le faux plafond est la solution idéale. Son installation est une opération délicate qui nécessite souvent l’intervention d’un professionnel. Mais il est possible de le faire soi-même en respectant rigoureusement quelques règles d’installation.

La prise de mesures

Il faut prendre des mesures précises pour :

  • Définir l’emplacement exact des suspentes
  • Déterminer le nombre de plaques de plâtre, de rails, d’éclisses et de suspentes nécessaires
  • Connaître les dimensions du faux-plafond
  • Évaluer le coût de la construction

Pour réaliser de bonnes mesures, il faut bien s’équiper de matériel adapté comme un niveau laser ou un lève-plaques. Le travail en hauteur comporte également des risques qu’il faut prendre en considération.

La fixation de suspentes et des cornières

Pour maintenir les rails du faux-plafonds à la bonne hauteur (entre 6 et 30 cm), des tiges métalliques sont fixées dans le plafond pour servir de support et de soutien. Des trous sont confectionnés à l’aide de perceuse et les suspentes peuvent être visées aux extrémités. Un cordeau est placé sur les suspentes pour matérialiser les rails et vérifier leur alignement. Il faut fixer une suspente à chaque coin du plafond en respectant un espace de 10 cm minimum entre le trou et le mur. Ensuite, des cornières sont fixées sur les suspentes pour maintenir les rails.

Le montage des fourrures métalliques

L’installation électrique doit être effectuée avant le montage des rails métalliques. Ces derniers doivent être découpés selon la longueur nécessaire. Des éclisses de raccordement sont prévues pour les mettre bout à bout. Ils sont ensuite clipsés directement à l’extrémité des suspentes. Cette ossature métallique appelée également fourrure métallique servira à maintenir les plaques de plâtre (faux-plafond suspendu) ou à tendre une toile (un faux-plafond tendu).

La pose des plaques de plâtre

Les plaques sont positionnées perpendiculairement aux rails afin de faciliter la fixation. Les plaques sont vissées tous les 30 cm, tout le long des rails. Il suffit de mesurer et faire des marques sur les plaques au sol avant de les hisser. Une fois toutes les plaques posées et fixées, il faut appliquer un enduit spécial joint entre les bords. Il est possible d’utiliser des bandes de calicot en prenant soin de bien appliquer pour faire adhérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *