Quel type de cloison utiliser ?

Le choix d’une cloison dépend entièrement de son emplacement, du rôle qu’on souhaite qu’elle remplisse, de son prix et de la pose. Pour cela, il faut inévitablement connaître les caractéristiques des différents types de cloisons qui existent sur le marché.

Les cloisons décoratives

Ce modèle est souvent mobile, car elle sert avant tout à moduler l’espace en fonction des besoins. Elle est idéale pour séparer les grandes pièces ou pour créer de l’intimité à l’intérieur comme à l’extérieur. Elle est légère et occultante, généralement réalisée avec du bois, de l’aluminium, du plâtre voire même du papier. La cloison japonaise ou la claustra sont des modèles très répandus. Sa fonction décorative convient parfaitement pour embellir une cuisine ouverte par exemple, pour matérialiser un coin bureau ou pour créer des espaces de rangement supplémentaires. La cloison en lambris est assez populaire notamment dans les maisons à ossature bois. Leur potentiel esthétique est également très apprécié.

Les cloisons distributives

Ce type de cloison a pour rôle de créer des espaces fonctionnelles dans un logement. Lorsqu’elle est fixe c’est-à-dire lorsqu’elle est destinée à rester en place définitivement, elle peut être construite avec des matériaux lourds comme la brique ou le béton cellulaire. Son rôle consiste aussi à protéger des odeurs de cuisine ou à isoler des pièces non chauffées. De plus, les matériaux incombustibles protègent de la propagation d’incendie. Par ailleurs, la cloison monobloc est une option très économique pour fermer des espaces. La pose de ce modèle est beaucoup plus simple que la forme classique de plaques de plâtre.

Les cloisons isolantes

La capacité d’isolation phonique ou thermique de certains matériaux est indéniable. C’est le cas par exemple de la plaque de plâtre qui est une solution adaptée pour créer une chambre d’ami dans un grand séjour. Elle permet d’avoir à la fois, une finition élégante et un peu d’intimité sans que cela ne soit trop onéreux ou trop complexe à réaliser. Elle est généralement vendue en kit et peut se composer de deux plaques au milieu desquelles seront insérées, des isolants.

Une cloison isolante doit offrir une meilleure isolation en termes de chaleur. Le béton cellulaire qui est composé de sable siliceux, de ciment et de chaux, aide à réguler la température naturelle de l’habitation. Ce matériau est donc vivement conseillé pour construire une cloison dans une maison bioclimatique. Le carreau de plâtre, quant à lui, est un très bon isolant phonique puisqu’il réduit le niveau sonore à 38 décibels. Il est donc souvent utilisé comme cloison séparative entre les logements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *